Les molécules actives

Acide Mandélique


 


Qu’est-ce que l’Acide Mandélique ?


L’acide Mandélique fait partie de la famille des acides de fruit, appelés également alpha-hydroxy-acide (AHA). Cette molécule, extraite d’une amande amère d’où elle tire son nom « mandel » qui veut dire Amande en Allemand, est plus grosse que l’acide glycolique. Largement utilisée en médecine dans le traitement des infections, elle est toute aussi sollicitée dans les cosmétiques pour ses capacités à traiter un certain nombre d’imperfections cutanées tels que les rides, les taches pigmentaires ou encore l’acné. En effet, plusieurs études ont montré que l’acide mandélique est efficace pour effacer la pigmentation, traiter l’acné inflammatoire et rajeunir les peaux qui ont subi un photovieillissement.


Quelles sont ses vertus ?


Utilisé dans un grand nombre de cosmétiques, l’acide mandélique possède plusieurs vertus. Tout d’abord, cette molécule est connue pour ses propriétés éclaircissantes et pour avoir l’avantage d’améliorer rapidement les imperfections cutanées pigmentaires. En inhibant la mélanogénèse, qui est la synthétisation de la mélanine par les mélanocytes, les pigments seront plus homogènes ce qui permettra d’obtenir un teint unifié et éclatant. Agissant également comme un inhibiteur de la tyrosinase, l’acide mandélique aide à éclaircir les taches pigmentaires.
De plus, l’acide mandélique permet d’activer la régénération cellulaire en réduisant la cohésion des cellules épidermiques, favorisant l’élimination des cellules pigmentées à la surface de la peau.
Il est aussi connu pour ses propriétés antibactériennes. Il contribue à réduire la prolifération bactérienne responsable des imperfections cutanées, ce qui en fait une molécule idéale pour traiter l’acné.


Pour qui ?


L’acide mandélique, ne provoquant que très peu d’effets indésirables, peut être utilisé sur tous les types de peaux, y compris les peaux sensibles. En effet, grâce à son poids moléculaire élevé, il ne pénètre pas dans le derme profond, ce qui évite ainsi les risques d’irritation.

Préconisé dans le traitement du photovieillissement ou encore de l’acné, cette molécule permettra de traiter les mélasma, lentigos solaires et autres irrégularités pigmentaires. Utilisé bien souvent dans la formulation des peelings dermatologiques, l’acide mandélique permet une meilleure réaction post-intervention et rend possible le traitement sûr et efficace de tous les types de peaux..